Qu'est ce que la Spirométrie ?


La Spirométrie est un examen faisant partie des EFR (Explorations fonctionnelles respiratoires). C'est une méthode simple, non invasive, destinée à évaluer la fonction respiratoire d’une personne en la comparant à celle d’un individu de race, de taille, de poids et d’âge identiques (valeurs théoriques). Sur la base de cette comparaison, on déterminera si le patient présente une affection pulmonaire et de quel type d’affection il s’agit.

La Spirométrie est la méthode de référence pour un dépistage précoce des maladies pulmonaires obstructives. En effet, elle permet de diagnostiquer la BPCO 10 à 15 ans plus tôt que les autres moyens de diagnostic tels que la radiologie pulmonaire, les gaz du sang ou encore l’apparition des symptômes.

Les maladies pulmonaires obstructives ont un fort impact sur la santé publique et engendrent des coûts socio-économiques importants. En France, selon les estimations du ministère de la santé, la BPCO engendre 3,5 milliards d’euros par an de dépenses de santé (dont plus de la moitié pour les hospitalisations non programmées en raison de complications aiguës). La Spirométrie est donc le meilleur moyen de dépistage qui permettra de réduire la prévalence de ces maladies.

Le test de Spirométrie :
  • Peut indiquer la présence d’une maladie pulmonaire
  • Aide le médecin à prendre la mesure exacte de la réduction de la capacité respiratoire
  • Conduit à un diagnostic précoce des problèmes respiratoires
  • Aide le médecin à mesurer l’efficacité du traitement en cours
  • Indique au médecin les autres étapes du dépistage

Pour qui ?


Les fumeurs : Un test de Spirométrie devrait être effectué systématiquement chez les patients fumeurs de plus de 35/40 ans (fumeurs ou ayant arrêté dans les deux années précédentes) ou à partir de 15 Paquets-Année (1 paquet de cigarettes par jour pendant 15 ans)

Les adultes : Il est nécessaire voire même indispensable de mesurer la fonction pulmonaire chez les adultes présentant des problèmes respiratoires.

En pédiatrie : La Spirométrie chez l'enfant d'âge préscolaire (trois à cinq ans) a connu un développement considérable depuis le début des années 2000 avec la publication de normes en Europe et aux États-Unis, mais également de nombreuses études montrant des taux de faisabilité de l'ordre de 80 %, et la mise au point très récente de critères d'acceptabilité et de répétitivité spécifiques à cette tranche d'âge par un groupe de travail des sociétés respiratoires américaines et européennes (ATS et ERS).

Elle est en pratique courante largement utilisée par les pneumo-pédiatres, comme l'a montré une enquête dans le cadre du Groupe de Pneumo-pédiatrie de l'Ouest (GPPO) : sur 25 pneumo-pédiatres 88 % utilisent la Spirométrie avant l'âge de six ans.

Différence entre Spiromètre et PeakFlow


Le débitmètre de pointe :
  • Sert uniquement à mesurer la vitesse maximale du souffle (DEP= débit expiratoire de pointe) et le VEMS (volume expiratoire maximal pendant la première seconde) d'un patient lors d'une expiration forcée.
  • Ne fournit pas de courbe Débit/ Volume (tracé permettant d’étudier les variations de volume pendant le test).
  • Ne permet pas d’enregistrer les données des patients (nom, prénom, âge, date du test, résultats…)
Le spiromètre :
  • Permet d’effectuer les tests de CVF (Capacité Vitale Forcée) et CVL (Capacité Vitale Lente).
  • Mesure d’autres paramètres notamment le DEP, le VEMS, le Tiffeneau…
  • Fournit les courbes (débit/ volume) et (volume/temps).
  • Les spiromètres modernes fonctionnent avec des logiciels permettant le suivi du patient à l'aide de ses informations personnelles (nom, prénom…), les résultats et les interprétations de ses tests.

Médecin Généraliste & BPCO


Dépister la Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive (BPCO) dès les premiers symptômes est difficile. En général, le fumeur ou celui qui a réussi son sevrage tabagique ne s'alarme pas des signes évocateurs comme la toux ou l'essoufflement. Pourtant, ces personnes risquent de développer cette maladie respiratoire chronique, responsable d'environ 15 000 décès par an, en cause initiale ou associée. Il y a nécessité d'améliorer le diagnostic précoce.

Si le médecin est formé à son utilisation, le spiromètre de diagnostic peut être utilisé au cabinet chez tout sujet de plus de 40 ans ayant fumé plus de 10 paquets-années.

L’identification des sujets à risque peut être large et peut conduire à la pratique d’une mesure du souffle grâce à un spiromètre de diagnostic électronique. La détection précoce de la BPCO conduit à une amélioration du nombre de diagnostics réalisés et à une meilleure prise en charge.

Actuellement, un patient sur trois atteints de BPCO ignore qu'il souffre de cette maladie et plus d'un malade sur deux n'a pas de traitement adapté. Tous les médecins ne sont pas équipés de mini-spiromètres, pourtant facilement accessibles et peu coûteux. Outre le matériel, le praticien doit avoir suivi une formation initiale qui doit être complétée par un entrainement pratique.

Il existe également des modules de formation médicale continue qui permettent aux médecins généralistes de se perfectionner à la pratique de la Spirométrie. Un programme a été réalisé par la Société de Pneumologie de Langue Française (SPLF), qui est également à l'origine d'un CD sur la mesure du souffle. Toutefois, les modules de formation ne sont disponibles que sur le site Internet de la SPLF, le CD ne l'est que sur demande directe des médecins généralistes.

Remboursement du test de Spirométrie en France


En France, le test de Spirométrie correspond à l’acte codé : GLQP012 (Spirométrie standard) de la CNAM. Ce test, qui doit inclure la capacité vitale forcée (CVF) et la capacité vitale lente (CV), est remboursable par l'assurance maladie. Il est côté à 40,28 €.

La reproductibilité


Le patient doit effectuer au moins 2 tests ressemblants avec un écart de moins de 200 ml pour les valeurs CVF et VEMS (Courbes reproductibles).

Faire jusqu’à 8 tests maximum. Au-delà, le patient sera fatigué et sera dans l'incapacité d'effectuer un test supplémentaire acceptable.

Le temps d’expiration doit être supérieur à 6 secondes pour pouvoir obtenir le VEM6 et le rapport VEMS/VEM6.

Les courbes et sont reproductibles


Les courbes et ne sont pas reproductibles

Les courbes et ne sont pas reproductibles

Les paramètres de la Spirométrie


1
DEP

Débit Expiratoire de Pointe
Valeur maximale du flux expiratoire mesuré durant un test d’expiration forcée

2
DEM 25-75

Débit Expiré Moyen entre 25 et 75 du volume expiré
La moyenne du flux expiratoire dans l’interval entre 25% et 75% de la CVF

3
CVF

Capacité Vitale Forcée
Volume maximum d’air qui peut être expiré avec force et vélocité maximum , en ayant inspiré au maximum

VEMS

Volume Expiratoire Maximal pour une seconde Volume d’air expiré dans la première 1 seconde

VEM6

Volume Expiratoire Maximal pour six secondes
Volume d’air expiré dans les six premières 6 secondes

VEMS%

VEMS / CVF * 100 Volume expiratoire maximal 1 seconde divisé par la CVF, multiplié par 100

VEMS / VEM6

Volume expiratoire maximal par seconde divisé pour VEM6

Les valeurs théoriques


Les résultats d’un test de spirométrie sont interprétés en référence à des valeurs théoriques (predicted).

Ces valeurs sont calculées sur la base de:


Age

Taille

Sexe

Groupe Ethnique

Le pourcentage de différence entre la mesure et la valeur théorique est important pour l’interpretation du test.
MIR France
290, Chemin de Saint Dionisy, Jardin des entreprises, 30980 Langlade (FRANCE)
Tel. : +33 4 66 37 20 68 Fax. : +33 4 84 25 14 32